Rencontres et biennales

 

Biennale d'Art Comtemporain de Londres 2017

 

Biennale 2017

 

Critique 1 biennale 2017Image 3Image 4

Img 3470 3

 

Img 2072 2 2

 

Image 10

Image 8 1

Img 3461 3

Biennal 2017 7

                           Au bord de l'étang- à l'écoute d'un saxophone. 

 

 

Biennale d'Art Comtemporain de Londres 2013

 

Au coeur de tes eaux là où les os craquent je vivrai Je te veux fragile un mot dans l'autre un pas de Géant nu comme la profondeur

 Des rides des vagues à mourir du temps vécu de la joie à extraire comme on bâtit un radeau

 Et nous serons victorieux à l'abri des inconnus vêtus de Lumière Je tresserai un jour qui vaille ma peine à la hauteur de l'intensité qui se détend

 Je ne veux plus d'image qui nous confonde juste le son pur de ta vie qui m'assaille comme on enfreint le chagrin pour le défigurer

 Tout a un prix surtout l'amour. Tu vois comme les mots noirs accrochent l'espoir même le blanc s'incline sur leur passage...

 A la dignité l'avenir.

 

 

Laura Klemm, Psyché, France

 Tableau de Béatrice Cofield, France

 Tous droits réservés

 

At the heart of your water where bones cra

Voilà j’ai apporté mes petites suggestions en rouge et mes réflexions en bleu. Cela provient de mon ressenti et puis j’ai travaillé pendant plus de 20 ans dans l’élaboration de documents, plaquettes, pub et j’étais en plus  chargé des campagnes de dons et récoltes de fond Alors ça veut pas dire que je suis pro surtout pas mais pas complétement novice non plus. Mes suggestions viennent de ce parcours mais surtout de mon instinct et ressentis.

 

ck I live I want you weak a word in the other a Giant step naked as the depth

Wrinkles waves die of lived time joy to extract as we build a raft

 And we will be victorious safe unknown dressed in light I wil platt  one day that is worth my trouble at the height of the intensity which relaxes

 I do not want  imageI confuse just pure sound your life that assails me as grief is violated to disfigure

 Everything has a price especially love you see like black words cling to hope even white bows on their way ...

 The dignity the future.

 

Laura Klemm, Psyche, France

 Table Beatrice Cofield, France

 Traduce by Duaine Morphis, Texas

 All rights reserved

 

Mention d'Honneur de Mérite Artistique

 Cliquer sur le lien suivant pour visualiser la mer de Debussy est une musique symboliste :

http://www.evene.fr/culture/agenda/debussy-la-musique-et-les-arts-849197.php

 

Biennale d'art comtemporain de Londres 2015

dscn0007.jpg

 

Biennale d'Art Comtemporain de CHIANCIANA

 

Img 2072 2

Une fusion des Arts visuels et de la musique après l'image

 

Biennale de Londres 2017

Les arts visuels sont, par essence, rythme et architecture de nos émotions, miroir de notre perception et humanité.

The visual arts are , in essence, rhythm and architecture of our emotions, mirror of our perception and humanity.

 A l’écoute de La Polonaise de Frédérique Chopin  ,  interprétée par Arthur Rubinstein

Encres et acryliques (83X 130cm)

 Une  folle chevauchée sur de vastes  plaines d’ombres et de lumières où se rencontrent   l’histoire de la Pologne, celle de Chopin, de ma famille,   où tant de souvenirs er d’univers se  déchirent  , renaissent ,tels de sourds  échos  et  battements de cœurs  à la poursuite de l’infini.

 Deep echos and heartbeats run wildly to capture the infinite  upon vast lands of light and shadows where the history of Poland,   Chopin, my family,   so many  memories and universes meet, tearing  themselves  apart  ,regaining  birth.

Béatrice Cofield@allrightsreserved.

Img 4486 2

Img 4486 7

Img 4486 4

La naissance d’un papillon au bord de l’étang

Voir et écouter le monde à travers la musique

Lorsque nous fermons les yeux, nous sommes imprégnés , comme par une musique, des émotions, de la lumière, des rythmes de nos souvenirs. En cette peinture, j’ai suivi la danse des roseaux baignés de la lumière du soir, au bord d’un étang.

The birth of a buttefly by the lake

Or seeing, listening to the world through music :

When we close our eyes, we feel impregnated like a music  the emotions, light and rhythms  of our memories.

In this painting, I followed the dance of the reeds bathed by the evening light upon the lake. 

Img 5169 2

×