Art et dialogue

Img 3475Img 2160 2Img 2164

Img 2094Img 2093Img 2095

Img 2099Img 2104Img 2108

Img 2109Img 2111 2Img 2113 3

Img 2114Img 2119Img 2120 2

Img 2124Img 2131

 

By the Lake with four hands

Béatrice Cofield and Alexis Johnson

 

Portées par la force du vent, la légèreté de la pluie,

la frénésie des branches, et leurs feuillages.

 

An interactive work  completed in Bouzy La Forêt , route de la Boue ,on  the

16th of may 2015 - (Acrylics : 200 cmx100cm- one hour 30 minutes).

 

L'art est , par essence, le rythme de notre respiration, de notre coeur,  de son ouverture, sa tension, son envol dans l'inconnu : notre ultime leçon de perception dans cet aller retour en soi , vers l'autre et   le monde.

Comme l'expriment Gérard de Nerval dans les chimères et Victor Hugo dans les contemplations,

tout semble être animé d'une mystérieuse énergie, tout est vivant, tout est sensible, tout parle.

Gultekin Bilge perçoit chaque rencontre comme un dialogue, une force qui nous change.

En effet, par tous nos dialogues, nos partages, nos amours,nos réflexions,  images et pensées,  musiques et poèmes, chants et danses, nous avançons…

Je découvris cette fusion de soi avec le monde en écoutant de la musique devant l'océan.

Nous sommes ces rencontres inattendues,nous sommes  les co auteurs d'une nouvelle prise de conscience, engagés dans le contrôle de nos destinées, les choix et définitions de notre humanité.

L'art est un langage précis où chaque forme ou couleur est un code né au fonds du puits de l'intuition.

Que nous soyons à l'écoute du silence, des éléments de la nature ou d'une musique, nous retraçons  la fibre nerveuse de nos âme jusqu'à la source de notre essentiel, de notre histoire .

Ainsi, en complétant cette toile  à quatre mains , nous étions  portées par la force du vent, la légèreté de la pluie, la frénésie des branches et leurs feuillages.

Nous évoluions ensemble, intuitivement, vers une oeuvre semi-abstraite, évoquant les arbres qui devenaient nous , s'incarnant  au rythme d'une finale mise en relief de lignes, formes et contrastes.

Béatrice Cofield@reserved copyrights.